Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

AUTEUR
Juan G. Miñano Vigo
LIEU DE TRAVAIL : Unité d’enseignement et de recherche de Kinésithérapie, Ergothérapie, Rééducation et Médecine physique de la Faculté de Sciences de la Santé de l’Université Rey Juan Carlos.

DIPLÔME DE L'AUTEUR : Kinésithérapeute
Collaborateur interne de l’Université Rey Juan Carlos (URJC) chargé de l’enseignement et de la recherche.

RÉSUMÉ

Le présent travail expose les résultats du cas clinique d'un patient atteint de fasciite plantaire chronique et récidivante. La ponction sèche a été privilégiée en raison de la persistance des symptômes.

Au bout de quatre sessions, les résultats se sont avérés très positifs, notamment au niveau de la symptomatologie douloureuse et de la capacité fonctionnelle.

Le matériel était constitué d’articles étudiés au cours de l’année 2003 dans les bases de données Medline, Embase, CINHAL, PEDRO, Cochrane y MANITS. Les méthodes sont décrites un peu plus bas dans le résumé (choix des articles, critères de recherche, etc.). Les articles devaient remplir les critères suivants :

  • Avoir été publié dans une revue scientifique;
  • Être publié en langue anglaise;
  • L’article devait porter sur un essai clinique ou sur une étude de patients humains. Les études de cas d’animaux ont été rejetées.

Résultats. Le patient, après quatre sessions de traitement et trois mois de suivi suite à la finalisation du traitement, présente une amélioration objective dans sa symptomatologie et dans sa capacité fonctionnelle, sans séquelles dues à la lésion.

Conclusion. L’approche d’une fasciite plantaire par le traitement classique des points gâchettes myofasciaux, dès lors que le patient souffre du syndrome de douleur myofasciale, est une approche nouvelle et efficace, bien qu'elle présente l'inconvénient d'être assez douloureuse.

MOTS CLÉS
Fasciite plantaire, ponction sèche, points gâchettes myofasciaux, cas clinique.

Kinésithérapie du sport