Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

L’onde courte fait partie de l’électrothérapie de haute fréquence de 27,12 Mhz. D'autres fréquences proches de celle citée ont été utilisées sans rencontrer d’utilité thérapeutique plus importante. L’onde courte, comme toute électrothérapie de haute fréquence est exempte des effets chimiques et de la stimulation musculaire qui touchent la moyenne et basse fréquence. L’onde courte est une radiation non ionisante dont les effets sont dus à l’obtention d’une augmentation de la température en profondeur et à l’intensité du champ magnétique qu’elle génère. L’onde courte est aussi connue sous les noms d’hyperthermie ou de diathermie.

Elle a deux formes basiques d’application : champ de condensateur et induction.

Onde courte par champ condensateur.

La zone à traiter est située entre deux électrodes qui forment la paire de condensateurs. Entre les deux se produit un champ, la polarité varie 27 120 000 millions de fois par seconde en générant une force électromotrice dans le diélectrique (dans ce cas le patient) qui sera responsable de l’échauffement dû au déplacement des ions libres.

Les électrodes adoptent la forme de plaques en général rondes ou isolées, de tailles diverses, de façon à obtenir un meilleur échauffement sur la zone proche de la plaque de taille inférieure ou de la même façon lorsqu'elles sont de diamètre identique. Les appareils modernes ont un système de syntonisation automatique qui s'adapte aux tissus à traiter en tenant compte de la résistance qu'ils offrent selon leur contenu aqueux.

Onde courte par induction.

En plaçant un câble enroulé face à l’électrode condensateur, on assiste à la production d’un champ magnétique inductif. Les unités d’induction incluent ce câble enroulé dans le tambour dans lequel se trouve aussi l’électrode capacitive. L'aspect est plus semblable à celui des radars classiques avec une ou trois têtes qui permet de mieux s’adapter aux zones telles que l’épaule ou le genou.

Bien que l'on ait obtenu de bons résultats avec l’application par induction et par champ condensateur, de moins en moins de centres de rééducation optent pour ce type d’appareils face à d’autres dispositifs tels que la diathermie capacitive à 1 Mhz.

Onde courte. Effets physiologiques.

Ce sont généralement les effets de la thermothérapie. L'augmentation de la température provoque une hausse de la circulation et cette dernière génère à son tour une élévation de la capacité de régénération des tissus. Par la simple hausse de température, les tissus peuvent mieux se mobiliser en raison du gain d'élasticité. Pour la même raison, la perception de la douleur diminue, réunissant de cette façon toute une série d'effets très utiles en rééducation.

Il existe aussi certains effets athermiques qui correspondent à l’onde courte pulsée. Ces effets physiologiques améliorent la réabsorption des œdèmes, diminuent l’inflammation et favorisent la régénération des tissus. En définitive, ils apportent une augmentation importante de l’irrigation sanguine et une meilleure oxygénation des tissus.

Contre-indications
Grossesses et néoplasies, toute sorte d’implantes métalliques et prothèses, pacemakers et tout type d'appareil implanté ou non, sensible aux champs magnétiques. Outre les précautions à prendre en compte pour tout type de techniques d’électrothérapie, nous mettrons un accent particulier sur le fait que les patients ne doivent pas porter de montrer ou autre objet métallique même s’ils se trouvent loin de la zone à traiter. Les téléphones portables et les cartes de crédit sont également à éloigner.

Ces recommandations sont aussi valables pour le thérapeute.

Électrothérapie