Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Les micro-ondes appartiennent à l'électrothérapie de haute fréquence et plus concrètement à la fréquence de 2450 MHz. Bien qu'il existe aussi d'autres appareils dans la bande des ondes décimétriques (bande UHF), ils n'ont visiblement dépassé en rien les radars les plus répandus sauf peut-être en termes de commercialisation et de prix. En raison de la bande de fréquences sur laquelle ils évoluent, on appelle généralement « radar » ces appareils spécifiques de micro-ondes.

Du fait du nombre d'applications élevé de la thermothérapie profonde, de la facilité de son application, de la faible irrigation et de la bonne acceptation de la part du patient (sensation de chaleur agréable), il s'agit de l'une des techniques d'électrothérapie les plus répandues au sein des centres publics et privés de rééducation et en physiothérapie. Même dans les cas où le patient tolère mal la chaleur, les appareils actuels peuvent être utilisés de manière pulsée.

Les micro-ondes disposent de deux types classiques de tête de traitement : une tête conique pour les petites surfaces telles que les coudes, les genoux ou même la zone cervicale et une autre rectangulaire plus grande qui s’adapte parfaitement aux zones comme la zone lombaire et même aux surfaces plus grandes comme le dos dans son intégralité. À puissance identique de traitement, la tête conique polarise davantage le faisceau et l'on perçoit une sensation de chaleur plus intense.

Les micro-ondes pénètrent moins que l’onde courte et réchauffent plus le tissu graisseux que le muscle. Elles s’appliquent idéalement sur les tissus les plus proches de la peau comme dans le cas de l'épicondylite, l'épitrochléite, la tendinite achilléenne et rotulienne. On obtient toutefois un rendement thérapeutique faible aux endroits moins accessibles et plus particulièrement lorsqu’il faut traverser plus de tissu graisseux comme c’est le cas pour la bursite de la hanche.

EFFETS PHYSIOLOGIQUES DES MICRO-ONDES

Effets thermiques : facilité d'orientation plus importante vers le tissu cible, bien que l'on atteigne une profondeur moins conséquente que l'onde courte de champ condensateur et d'induction. Hausse notable de la température sur les zones à haut contenu aqueux, attention donc aux zones génitale et oculaire. Les indications seront les mêmes que pour l’onde courte, en tenant compte que leur portée est moindre et qu'elle réchauffe plus les tissus à haut contenu liquide.

Le concept de dose pour l’obtention d’effets thérapeutiques devra être considéré dans chaque cas par le physiothérapeute, toujours en tenant compte de la sensation thermique du patient de sorte que la chaleur soit toujours maintenue sur la zone perçue comme agréable et ayant une bonne tolérance.

CONTRE-INDICATIONS

Implants métalliques, pacemakers, prothèses métalliques, zone génitale, néoplasies, blessures, hémorragies, manque de sensibilité et en général toutes les précautions qui accompagnent l’utilisation générale des techniques d’électrothérapie.

Électrothérapie