Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

AUTEUR :

Ludwing Vincenzo Romero Funiciello, Technicien Supérieur Universitaire en Kinésithérapie
Valencia - Venezuela
Utilisation de la Méthode de Margaret Rood avec certaines modifications grâce auxquelles nous avons noté des améliorations rapides et significatives chez les patients présentant des troubles du tonus musculaire et une sensibilité.

Introduction

Parmi les concepts les plus connus de Margaret Rood, on constate que grâce à une prise en charge adéquate des stimulations sensorielles, on obtient une meilleure réponse musculaire due à une normalisation du tonus via une évocation des réponses motrices réflexes. Les stimulations se basent sur le développement sensori-moteur et sont graduées afin d’obtenir une réponse motrice réflexe qui nous conduit vers un niveau de contrôle plus élevé. Cela permet la réalisation d'activités ou de buts propres à l'âge en essayant de créer une réponse ou un modèle moteur correct. À ce stade, il est important de souligner l'emploi de la méthode de Rood lorsque c'est possible étant donné qu'un patient sévèrement atteint peut ne pas répondre à cette méthode. Cependant, dans la majorité des cas, on obtient des réponses satisfaisantes pour une grande variété de pathologies neurologiques et traumatologiques.


L’approche de cette technique doit être utilisée sur des segments contrôlés sous-corticalement à plus ou moins grande échelle comme le sont le buste, les membres supérieurs ou inférieurs.

Tel qu’énoncé précédemment, on doit tenir compte de l'éclectisme de cette Méthode. En effet, nous l'utiliserons non seulement en cas d'altérations du tonus musculaire mais aussi pour aider à normaliser la sensibilité chez les patients présentant des cicatrices, lesquelles décrivant cette sensibilité altérée.

Procédés facilitant l’emploi de la Méthode de Margaret Rood.

Les méthodes les plus connues et qui facilitent cette technique sont:

  • Le brossage rapide.
  • Des petits coups rapides.
  • La vibration qui peut être effectuée au moyen d’appareils.
  • La stimulation par le froid.
  • Et enfin les étirements musculaires.
Kinésithérapie neurologique