Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

AUTEUR :

VIVY SAYURY AQUITE AGUDELO
Kinésithérapeute. Colombie
Le massage est un bon moyen de transmettre tendresse et réconfort aux bébés. Le bébé établit des liens affectifs par le toucher, sens qui transmet l’amour. Le massage est l’une des principales activités pouvant servir à communiquer avec le bébé et de ce fait, lui montrer combien on l’aime. Pour ces raisons et bien davantage, le massage devrait s’utiliser jour après jour comme outil d’aide au neurodéveloppement. Le bain reste le moment privilégié pour effectuer les massages, l’enfant étant détendu. Le massage ne doit pas être effectué lorsque le bébé dort, lorsqu'il vient de manger et/ou quand il est malade. Vous n'obtiendrez pas les effets recherchés si vous procédez ainsi. Le massage devra être effectué dans une pièce relativement chaude pour qu’il se fasse avec le moins de vêtements possible. Le bébé sera installé sur un matelas propre et confortable. Vous pourrez lui parler tout en le massant. Il ressentira ainsi le contact des mains de sa mère ou du kinésithérapeute.

Les massages doivent s’effectuer de manière logique, c'est-à-dire de la tête aux pieds ou vice versa, selon le bien-être du bébé et le confort que lui procure le massage.

Les manipulations doivent être simples puisque le bébé est très fragile. Le but du massage est de relâcher ou d'activer les muscles si l'on débute une thérapie.

Bénéfices : grâce au massage, nous augmentons les liens affectifs et émotionnels et obtenons des bénéfices physiologiques. Voici quelques effets bénéfiques du massage pour le bébé:

- Le massage favorise la capacité à stimuler l’enfant puisque le seuil de perception de ces stimulations augmente.


- Les massages sont bénéfiques en cas de coliques spasmodiques et/ou de gaz. Ils peuvent soulager les troubles et favorisent le transit intestinal de l’enfant.


- Les mouvements du massage participent au retour du sang vers le cœur. Ils procurent alors un effet relaxant et favorisent l’oxygénation des extrémités.

- Le massage contribue à diminuer les tensions développées physiquement et émotionnellement par l'enfant.

- Il stimule le développement des poumons, fournissant ainsi une pleine capacité respiratoire.

- Le massage (le toucher) est un outil de communication et d’interaction affective.

- Il contribue au développement de la conscience et à la coordination corporelle, fournissant des règles à l'enfant en établissant des phases de schéma corporel.

- Le massage améliore les stades du sommeil, permettant ainsi à l’enfant de dormir profondément.

Le massage aide les bébés prématurés à augmenter leur tolérance au toucher de manière douce et lente.

Kinésithérapie neurologique