Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Traitement de raffermissement et de remodelage des seins

AUTOMATIC VITALTERM est indiqué dans les traitements de raffermissement et de remodelage des seins. La flaccidité est une altération des tissus de la peau qui se caractérise par une perte de tonus et d’élasticité. C’est une des conséquences du vieillissement cutané, et elle se manifeste également à la suite d’une grossesse ou de maladies débilitantes.

Les seins sont d’une importance majeure chez la femme, non seulement par leur fonction biologique élémentaire – l’allaitement – mais aussi parce qu’ils constituent un attribut typiquement féminin. De ce fait, leur altération, tant du point de vue pathologique que du point de vue esthétique, est très préoccupante pour la plupart des femmes. Certains aspects de l’anatomie et de la physiologie du sein doivent être pris en compte dans l’élaboration des protocoles de traitement :

L’anatomie des seins varie tout au long de la vie, et en conséquence d’états physiologiques précis tels que la grossesse et l’allaitement. La glande mammaire est formée de lobes séparés par un tissu conjonctif riche en cellules adipeuses, et sillonnée de conduits lactifères (conduits excréteurs de la glande mammaire qui envoient le lait jusqu’au mamelon). La taille de cette glande augmente au moment de la puberté, dû à l’influence des hormones sexuelles. La taille du tissu adipeux qui entoure la glande augmente également (ce n’est pas le cas de l’aréole.) Le tout est recouvert d’une peau fine et fragile située sur le tissu fibreux. Cette peau est reliée par le tissu à l’extrémité de la clavicule et à l’enveloppe fibreuse du muscle pectoral. L’aréole et le mamelon se trouvent au centre. Quand le tissu fibreux est solidement relié aux muscles, le sein reste ferme.

A l’inverse, lorsque ce tissu est distendu, il a tendance à glisser le long du sein, provoquant ainsi la ptôse mammaire (chute ou prolapsus d’une partie ou de tout l’organe mammaire). Une fois la maturité atteinte, la glande est déjà formée et l’aréole prend une couleur plus foncée. Des modifications de volume surviennent pendant les cycles menstruels, causant vasodilatation et rétention hydrique durant la deuxième partie du cycle. Les changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse et l’allaitement font que le sein augmente de taille et provoquent l’hyperpigmentation de l’aréole et du mamelon. Après l’accouchement et l’allaitement, le tissu mammaire retrouve une taille légèrement supérieure à celle de départ. Un résultat possible à ces changements est la flaccidité et la ptôse mammaire dans les grossesses et les allaitements répétés. Des vergetures peuvent également apparaître, dû à la libération de corticoïdes d’origine surrénale.

La ptôse peut également être le résultat d’une augmentation ou d’une perte au niveau du tissu adipeux, ce qui provoque la réduction de l’élasticité et la distension du tissu conjonctif, et donc le déplacement du sein vers le bas. La rétraction des tissus et l‘atrophie du sein ont également lieu lors de la ménopause, car l’influence des sécrétions ovariennes prend fin, accentuant l’affaissement du sein.

Le concept esthétique du sein idéal est relatif, et les modèles de beauté varient selon les époques. Le “buste idéal” doit maintenir une relation harmonieuse entre le poids et la taille. Les facteurs suivants contribuent à entretenir les seins et à conserver leur aspect : la position, la fermeté, le volume, l’adhérence au thorax et la tonicité cutanée et musculaire.

Les seins ont généralement une forme sphérique qui présente de nombreuses variations. Leur volume varie selon l’âge et le physique de la femme. Une bonne constitution du thorax et une bonne nutrition des muscles pectoraux sont essentielles au maintien de l’aspect esthétique des seins, ainsi qu’une bonne position du corps aussi souvent que possible. L’élasticité des téguments maintient la tension extérieure de la peau.

Nombreuses sont les raisons qui peuvent contribuer à une mauvaise position du sein, à l’augmentation ou la réduction du volume de la poitrine, au manque de fermeté et à l’affaissement. On compte parmi ces raisons l’hypomastie (hypoplasie mammaire : seins petits ou peu développés), l’hypermastie (hypertrophie mammaire : forte poitrine), la gigantomastie (degré très élevé d’hypermastie dû à des facteurs endocriniens ou héréditaires), les pathologies bénignes comme les adénomes fibreux (tumeur bénigne liée aux dérèglements de production de progestérone) les adénomes (tumeur épithéliale bénigne dont la structure ressemble généralement à celle d’une glande), et les kystes.

On observe parfois une légère flaccidité dans les seins à la suite d’un accouchement : le gonflement excessif pendant la grossesse provoque la distension du fascia superficiel et le ramollissement des fibres élastiques.
Les muscles du dos sont important eux aussi : s’ils sont tonifiés chez une femme qui se tient bien droite, il y aura moins de risques de ptôse mammaire. Mais la peau est réellement le mécanisme de soutien des seins le plus important. On peut affirmer que la peau et les muscles du cou constituent le meilleur soutien-gorge physiologique. De ce fait, les soins et les traitements esthétiques des seins sont orientés vers la peau et le renforcement des muscles du cou et du dos.

Un autre facteur qui contribue au bel aspect du sein est le tissu conjonctif. La glande mammaire est immergée dans une nappe de tissu conjonctif ou stroma (trame ou charpente d’un organe, d’une glande ou de toute autre structure, généralement constituée de tissu conjonctif, et dont les mailles soutiennent les éléments cellulaires), qui aide à conserver la tonicité de cette glande. Si ce tissu s’altère, diminue ou se relâche, le volume et la fermeté du sein seront modifiés en conséquence.

Le traitement des seins à l’aide de AUTOMATIC VITALTERM s’avère très efficace grâce à son influence positive sur chacun des quatre niveaux nécessaires à l’entretien des seins. Tout d’abord, il réhydrate et nourrit la peau, évitant ainsi le relâchement de l’enveloppe cutanée dû à l’hypertrophie temporaire de la grossesse, le surpoids ou la prise d’âge. Deuxièmement, il favorise la pénétration de produits cosmétiques ou naturels qui donnent du volume à la glande qui, à cause de l’âge ou de dérèglements hormonaux, peut avoir diminué. Troisièmement, il stimule la circulation sanguine et la respiration cellulaire du tissu adipeux et conjonctif qui peut avoir diminué dû à diverses pathologies (sous-alimentation, troubles psychiques, etc.).
Pour finir, il aide à stimuler la musculature superficielle, produisant ainsi l’augmentation du métabolisme luttant contre la distension musculaire causée par le manque de soutien ou d’exercice physique.

Les altérations et les modifications qui se produisent le plus fréquemment au niveau des seins sont l’atrophie, l’hypertrophie, la ptôse, la flaccidité et les vergetures. Quatre points peuvent résumer le traitement des seins : premièrement, l’équilibre endocrinien doit être rétabli à la suite d’un quelconque dérèglement. Remédier aux anomalies osseuses s’il y en a, et opter pour les soutiens-gorge ou corsets les plus appropriés, constitue le deuxième point. Troisièmement, il faut tonifier les muscles à l’aide de séances de AUTOMATIC VITALTERM, gymnastique passive, massages et exercices physiques. Quatrièmement, réaliser des soins cosmétiques en utilisant des substances actives qui améliorent l’élasticité et la tonicité de la peau. Et en dernière option, le recours à la chirurgie esthétique.

Les traitements et les soins des seins ne se limitent pas aux traitements esthétiques locaux, ils requièrent au contraire la collaboration de professionnels de la médecine, de la physiothérapie, de l’esthétique intégrale y compris les corsets orthopédiques, sans oublier la participation de l’intéressée. Les soins de la professionnelle de l’esthétique sont axés sur les moyens préventifs et palliatifs aux différentes altérations, et se limitent au traitement de l’enveloppe cutanée et au renforcement de la musculature (pectoraux, cou et dos). La glande doit être traitée sur avis médical à la suite d’un traitement ou de chirurgie esthétique.

Les traitements raffermissants peuvent être combinés avec d’autres techniques dans les cas de ptôse mammaire – traitements correctifs, ou avant une grossesse ou un régime amaigrissant – traitements préventifs. Lorsque la flaccidité est localisée, par exemple au niveau du sein où a eu lieu une hyper-élasticité du tendon musculaire, il est parfois nécessaire d’avoir d’abord recours à la chirurgie esthétique.

La flaccidité se perçoit nettement à la palpation. Les seins, contrairement à d’autres organes, ne possèdent aucun élément de soutien ni ligament suspenseur réellement efficace, ce qui les rend particulièrement fragiles face aux modifications qui peuvent se produire avec l’âge, et aux variations hormonales.

Les besoins cutanés du traitement de raffermissement des seins sont l’amélioration de l’élasticité cutanée et le développement du tonus musculaire. Les cosmétiques à l’action régénératrice et raffermissante se présentent sous forme de sérums, concentrés biologiques, principes actifs biomarins, collagène, élastine, oligo-éléments, etc. On peut également utiliser des extraits d’origine végétale comme la centella asiatica, l’échinacée, le ginseng, le houblon, la queue de cheval, etc. Le silicium organique, de même que les minéraux et les oligo-éléments – tous dérivés d’algues (fucus, laminaire, litotame) jouent également un rôle important. Les crèmes raffermissantes peuvent contenir des huiles végétales (germe de blé, rosier muscat, jojoba, etc.,) et animales, riches en vitamines A, E, F, ; squalène, etc. Les ampoules sont souvent à base d’extraits tissulaires (placenta, ou plus récemment à partir de tissus embryonnaires végétaux), sérums, préparations phytobiologiques, vitamines, glycoprotéines (fibronectine, tubuline, mucopolysaccharides (acide hyaluronique).

AUTOMATIC VITALTERM facilite la pénétration de substances profondes. L’hyperthermie profonde utilisée favorise la vascularisation du tissu et par conséquent, les processus métaboliques. En cas de flaccidité importante, il est conseillé de compléter le traitement par de la gymnastique passive dans les muscles pectoraux et dorsaux (soutien musculaire du sein). La technique la plus répandue est l’utilisation de courants excitomoteurs, car ceux-ci favorisent le tonus musculaire. Ils s’appliquent surtout sur les pectoraux et dans tous les muscles qui constituent le soutien naturel du sein.

Pour obtenir un résultat optimal, il est conseillé de commencer par l’application de AUTOMATIC VITALTERM et d’enchaîner ensuite avec des plaques de gymnastique passive. Respecter cet ordre permet une meilleure efficacité biologique : la gymnastique passive tonifie la musculature avec plus d’intensité lorsqu’elle est précédée d’une vasodilatation interne, de la pénétration de substances chimiques cosmétiques avec principes actifs, et de l’oxygénation cellulaire intense. La gymnastique passive est alors beaucoup plus active et efficace.

Le traitement avec AUTOMATIC VITALTERM a pour but de tonifier le sein et l’enveloppe cutanée et de fortifier la musculature annexe (pectoraux, cou et dos). Tout signe d’altération de la peau, de l’aréole ou du volume du sein peut être un signal d’alarme, il est donc important de se rendre immédiatement chez un spécialiste. La professionnelle de l’Esthétique procédera à la tonification musculaire et aux soins cosmétiques appropriés après une opération de chirurgie esthétique ou sur ordonnance. Les traitements esthétiques peuvent être préventifs ou palliatifs dans les cas de ptôse, flaccidité, traitements pendant la grossesse, vergetures et soins pré et postopératoires.

On obtient des résultats significatifs dès la première séance. Le raffermissement est généralement compris entre 0,5 cm et 3 cm, et reste stable ou même s’améliore au fur et à mesure des séances. Il arrive qu’un “retour en arrière” se produise d’une séance à l’autre, selon la taille du sein et les soins effectués auparavant. On observe également que le traitement des seins peu avant les règles stabilise la poitrine ou peut la faire tomber de quelques centimètres chez certaines femmes. On ignore pourquoi cette réaction a lieu pendant la période prémenstruelle dans les cas expérimentaux. Les variations hormonales de la biologie féminine pendant la menstruation sont à prendre en compte.

Traitement préventif de la ptôse dans les seins (traitement d’entretien)

Ce type de traitement correspond aux soins les plus fréquents et adéquats pour les femmes qui souhaitent conserver leur poitrine en bon état le plus longtemps possible. Le traitement d’entretien est très important dans les grossesses, où les changements hormonaux peuvent contribuer à l’apparition de vergetures et à la ptôse, comme c’est le cas pendant la puberté, la ménopause, ou un régime amaigrissant. La prévention de la ptôse et l’entretien du bon état du sein constituent des nécessités cutanées.

Dans le cas de troubles hormonaux ou de surpoids, aucun traitement esthétique ne doit être réalisé avant d’avoir un diagnostic et un dossier médical. Au niveau préopératoire, un traitement hydratant est effectué sous surveillance médicale en pénétrant un produit hydratant à l’aide de AUTOMATIC VITALTERM pour préparer la peau. Les traitements postopératoires incluront uniquement ce qui aura été prescrit (généralement élimination des toxines, AUTOMATIC VITALTERM, massage et hydratation).

Le choix de cosmétiques porte de préférence sur les hydratants, régénérateurs et tenseurs au début du traitement de choc, sous forme de concentrés (ampoules), de manière à ce que le tissu soit stimulé, que l’on pourra ensuite combiner avec des traitements hydronutritifs. Les substances actives se présentent sous forme de sérums, concentrés biologiques, principes actifs biomarins, collagène, élastine, etc. Les émulsions à l’action hydronutritive comprennent les principes actifs, les hydratants mentionnés ci-dessus, et les huiles dermophiles : avocat, aloès, germe de blé. Les cosmétiques régénérateurs à base de AHA, cytokines, extraits de rosier muscat, prêle des marais, mimosa tenuiflore, etc., aident à réparer le tissu endommagé. L’application d’acides doit être effectuée après le traitement avec AUTOMATIC VITALTERM.

La fréquence du traitement est de 2 à 3 séances hebdomadaires, avec un total de 10 à 15 séances. Une séance d’entretien est conseillée chaque mois.

Traitement des SEINS

Avant Après (une séance de 40 minutes)

On étudie la physionomie du modèle et on calcule combien la poitrine a chuté, en mesurant la distance de l’aréole d’un sein à celle de l’autre avec un ruban métrique placé autour du cou.

On choisit le produit cosmétique raffermissant que l’on souhaite appliquer.

Application sur la zone de traitement au moyen d’un massage.

Le gel conducteur s’applique à l’aide d’un pinceau.

On applique le coupleur coaxial sur toute la surface du sein. On contourne l’éponge mammaire sans traiter l’aréole. Il faut mettre davantage de pression dans l’application ascendante que descendante. Il doit y avoir un contact total entre l’applicateur et la peau à tout moment, et la plaque doit s’adapter uniformément aux irrégularités de la poitrine.

On fait travailler le tenseur musculaire du sein.

On déplace le coupleur coaxial vers le bas uniformément et en l’adaptant bien, mais avec moins de pression. Le traitement dure entre 10 a 15 minutes environ pour chaque sein, en fonction de leur volume.

Vous pouvez voir ici le résultat d’un sein traité (à gauche sur la photo) par rapport à un sein non traité (à droite). Le raffermissement est tellement manifeste que le sein traité semble même plus petit. Sa forme s’est arrondie et la flaccidité présente dans la région axillaire a été corrigée.

On applique le produit raffermissant et le gel conducteur, et on répète le traitement.

On voit bien le raffermissement. On constate avec le ruban métrique que le raffermissement atteint les 2,5 cm.

 

TYPE DE TRAITEMENT : Raffermissement des seins
NOMBRE DE SÉANCES : 12-15 séances
DURÉE D’UNE SÉANCE : 20 minutes (10 minutes pour chaque sein)
FRÉQUENCE DES SÉANCES : 2-3 fois par semaine
PRODUIT UTILISÉ : Gel conducteur, produit raffermissant
Présence de pattes d’oie. Flaccidité dans les seins et poitrine tombante
PARTIES A TRAITER : Le sein : partie centrale (éviter le contact de l’électrode avec l’aréole du mamelon), partie inférieure, partie supérieure, partie latérale.
Muscles tenseurs pectoraux.
POSITION DU CLIENT : Le client doit être allongé sur le fauteuil
ACCESSOIRES : - COUPLEUR COAXIAL :  
-Type d’application : Application circulaire de moyenne pression vers le bas et de haute pression vers le haut, agissant surtout sur les côtés du sein.
-Taille de la plaque : Grande, toujours proportionnellement au volume du sein.
MODE D’APPLICATION : Faire pénétrer un produit raffermissant au moyen d’un massage. Appliquer le gel conducteur sur toute la superficie du sein. Masser la zone à l’aide de la plaque. Commencer au centre et faire des cercles vers le bas, avec une légère pression. Continuer jusqu’à atteindre les côtés du sein, en donnant forme à la poitrine avec des applications circulaires vers le haut avec la forte pression de l’applicateur. Remonter ensuite jusqu’au centre du sein. Répéter le même mouvement jusqu’à la clavicule et redescendre vers le sein 2 ou 3 fois pour tendre le muscle pectoral. Utiliser la pression minimale pour descendre le long du sein, et une fois en bas, exercer une pression au fur et à mesure que le sein est massé circulairement. Remonter jusqu’au centre du sein. Répéter le procédé de raffermissement des muscles tenseurs.
COMPLEMENTS SOUHAITABLES : Un masque raffermissant : il est conseillé d’appliquer ce type de masque à la fin de chaque séance.
RESULTATS OBTENUS : On peut observer des résultats dès la première séance. Dans certains cas, on note une remontée du sein de deux à quatre centimètres.
CONTRE-INDICATIONS :

Femmes enceintes
En cas de kyste malin.

COMMENTAIRE : L’applicateur ne doit pas toucher l’aréole du mamelon.
Des traitements d’entretien peuvent être effectués.

PREMIÈRE ÉTAPE : Raffermissement des seins


Kinésithérapie esthétique