Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Auteurs :

Israel Fornieles Ortiz(Kinésithérapeute au centre AQUAE, Roquetas de Mar)
Rubén Fernández García(Kinésithérapeute. Professeur au sein du Département d’Infirmerie et de Kinésithérapie. Université de Almería)
Emilio García RodríguezKinésithérapeute libéral.

RÉSUMÉ

L’interaction entre le thérapeute et le patient est primordiale dans le traitement des personnes âgées. Cet aspect ne se limite bien évidemment pas à la Kinésithérapie mais il est certain que les relations sociales des personnes âgées se détériorent plus facilement lorsqu'elles ces dernières ne sont pas traitées avec respect et tendresse.

Le milieu de la Kinésithérapie fournit un contexte optimal pour favoriser les relations d’empathie et de cordialité envers les patients atteints de maladies dégénérescentes et plus concrètement d'Alzheimer.

Cette révision/réflexion théorique nous permet de mettre en évidence l’importance que l’on doit accorder, dans le milieu de la Kinésithérapie, aux valeurs humaines et à la capacité d’empathie et de considération envers les autres.

Mots clés: maladie d’Alzheimer, gériatrie, kinésithérapeutes, relations sociales.

Kinésithérapie neurologique