Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Travail habituellement effectué par les soignants en se basant sur les programmes de traitement des enfants, excepté à la fin de la session de traitement où c’est le physiothérapeute qui va l’effectuer.

Les positions les plus fréquentes sont les positions inhibitrices des réflexes
de soutien.

de relaxation.

SOINS RESPIRATOIRES
Les enfants nécessitant une attention particulière, par exemple avec la méthode de retournement de Vojta, seront pris en charge par le physiothérapeute. Les autres soins sont menés par les soigneurs : sérums.

Clapping.

Positions de drainage.

Aspirateur.

Aérosols.

HYDROTHÉRAPIE
Les bains d’hydromassage sont effectués deux fois par semaine et en fonction des enfants avec l’aide ou non du soignant.

Lors de ces sessions, on va effectuer des mobilisations passives, des étirements, des positions de soutien  ainsi que des sessions de relaxation.

PHYSIOTHÉRAPIE
Au moment d’appliquer les programmes de traitement, on prendra en compte la durée de la session qui tourne autour de 20 ou 30 minutes ainsi que les besoins de l’enfant.

Afin de faire ressortir une exposition plus générique et pratique, j’ai classé les enfants en trois groupes. Attentions de base (hypotoniques et spastiques).

Soins de maintien et d’élévation.

Capacités motrices.

­ Attentions de base :
leurs sessions de traitement consistent essentiellement à :
effectuer la méthode de retournement de Vojta.

_ Ramper.

Massage _ Activation de la circulation de retour.

_ Renforcement du transit intestinal.

Étirements _ Muscles réduits.

Mobilisations passives globales.

­ Soins de maintien et d’élévation :
Il existe des enfants qui, sans faire partie du groupe d’assistance, démontrent un trouble moteur important et qui, malgré le traitement qu’ils ont reçu dans les premiers mois de leur vie, ne peuvent pas reconnaître de grands changements objectivables. Cependant, en se basant sur la théorie de la plasticité neuronale, nous insistons sur l’élévation et la facilitation du développement des étapes motrices de base (soutien céphalique, appuis sur le ventre, retournements, manipulation, etc.)
Au sein de ce groupe, le traitement consiste essentiellement à :
une kinésithérapie passive _ Dissociation des ceintures.

_ Étirements.

_ Mobilisations passives analytiques.

_ Mobilisations passives globales.

_ Élévation des réactions.

Kinésithérapie active assistée _ Changements de position.

_ Renforcement musculaire.

_ Déplacements.

­ Capacités motrices :
ce groupe comprendrait les enfants qui, à la suite du traitement dans leur centre hospitalier, ont pu remarquer des progrès dans leur développement. Le traitement de ces enfants est basé sur :
la kinésithérapie active assistée _ Changements de position.

_ le renforcement musculaire.

_ les déplacements.

la kinésithérapie active libre _ Avec barres parallèles.

_ Avec espaliers.

_ Avec déambulateur. Kinésithérapie neurologique