Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

AUTEUR
Francisco Javier Toldos Ballesteros
Kinésithérapeute inscrit à l’ordre du Colegio de Fisioterapeutas de Cataluña (Ordre des kinésithérapeutes de Catalogne)
INDEX :

A.- RÉSUMÉ / ABSTRACT
B.- CONTEXTUALISATION ET CADRE THÉORIQUE
1. Introduction
2. Description anatomique
3. Physiopathologie et Sémiologie
Épidémiologie (Incidence et Prévalence)
4. Traitement médical et pharmaceutique
5. Traitement par kinésithérapie.

6.- Traitement médical et pharmaceutique.

7. Conclusions
8. Modalité de traitement
D.- BIBLIOGRAPHIE
1. Livres.

2. Liens Internet
3. Articles.

4. Résumés et textes.

A.- RÉSUMÉ / ABSTRACT

Qu’est-ce que l'épicondylite ? Ce terme fait référence à une douleur localisée dans la face antérieure de l’avant-bras (zone épicondylienne).

Cette lésion se produit principalement lors d’exercices ou de tâches nécessitant une répétition continue de l’extension, par des microtraumatismes, etc. Cette recherche nous aide à étudier les causes, les prévalences et incidences provoquant cette pathologie et à trouver ses différents traitements. Quel traitement ou solution sont le mieux adaptés à cette lésion au vu des différentes techniques de traitement spécifique utilisées actuellement (nouvelles ou classiques) ? Quelles sont les différences entre ces techniques et lesquelles offrent une meilleure solution à la symptomatologie que révèle la lésion ? On devra aussi tenir compte d’autres solutions non spécifiques telles que l'acupuncture, etc. qui permettent d'éviter ou de résoudre le problème avec la même efficacité.

Enfin, on présentera un éventuel protocole de traitement de cette lésion.

B.- CONTEXTUALISATION ET CADRE THÉORIQUE :

1.- Introduction :

On devra tout d’abord distinguer les problèmes dérivés de la lésion. Plusieurs questions se posent:

  • À quel type de lésion sommes-nous confrontés ?
  • Quelles structures restent affectées par cette lésion ?
  • À quel endroit la lésion peut-elle se produire?
  • Où incluons-nous cette lésion ?

Le corps humain est doté de structures apportant soutien, mobilité, etc. Si l’on effectue une première division générale, on peut trouver deux types de structures: 1. Tissus durs et 2. Tissus mous.

1-Tissus durs :

Il s’agit du tissu osseux du squelette humain composé d’os et de cartilages.

L’os est un type de tissu conjonctif dur, très particulier, qui compose la majorité du squelette. C’est le tissu principal qui soutient le corps. Ses fonctions principales sont : protection des structures vitales, soutien du corps, base mécanique nécessaire au mouvement, dépôt de sels (Ca, etc.) et source constante de nouvelles cellules sanguines.

Le cartilage est un type de tissu semi-rigide et élastique faisant partie du squelette et est responsable du mouvement. Ce tissu ne possède pas de circulation capillaire en tant que telle, les nutriments sont largement diffusés dans les cellules.

2-Tissus mous :

a- Tissu musculaire :
Les cellules musculaires (ou fibres musculaires), génèrent les contractions qui font bouger les parties du corps, dont les organes internes. Le tissu conjonctif associé transporte des fibres nerveuses et cutanées organisées en faisceaux. Les muscles composent le corps et génèrent de la chaleur.

Kinésithérapie du sport