Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Traitement des boursouflures conséquence de l’extraction de ganglions lymphatiques dans des zones précises du corps (bras...)

AUTOMATIC VITALTERM aide à remédier aux altérations de vascularisation et de microcirculation du corps. Les problèmes comme les stases veineuses superficielles ou les gonflements sont souvent la raison d’une consultation esthétique, bien qu’en général ces altérations soient plutôt du ressort d’un médecin. Pour cette raison, la professionnelle de l’esthétique doit procéder à une observation détaillée et renvoyer à un médecin si nécessaire. Une fois la cause de l’altération déterminée et l’éventuel traitement médical achevé, la professionnelle pourra collaborer par un traitement esthétique, et ce toujours sous surveillance médicale.


Traitement des boursouflures

Les boursouflures sont une pathologie de la microcirculation liée à l’esthétique, et qui préoccupe beaucoup. Ils définissent un état de gonflement visible et palpable sur une partie du corps, causé par l’accumulation de liquide dans l’espace interstitiel.

Pour comprendre ce que sont les boursouflures, il faut prendre en compte la manière dont a lieu l’échange de liquide entre les capillaires et l’interstice. Le gonflement survient quand l’équilibre de ces forces d’échange est brisé par la sortie (filtration) de liquide à partir des capillaires.

Les causes de boursouflures sont variées. Connaître ces causes aide à mieux comprendre l’effet physiologique de AUTOMATIC VITALTERM sur les tissus. Les facteurs qui affectent les forces d’échange de liquide entre capillaires et interstice sont les suivants :

• Augmentation de la pression hydrostatique du capillaire (PHc). Tout ce augmente la pression artérielle et veineuse augmente la PHc. Ci-dessous figurent les causes les plus fréquentes :

a. Troubles de la circulation veineuse, causés par un mauvais retour veineux ou par toute altération des veines. Généralement, les boursouflures se manifestent sur une seule extrémité (asymétriques).
b. Insuffisance cardiaque droite non compensée. Un dysfonctionnement non compensé du côté droit du cœur fait obstacle au flux de sang veineux et à son expulsion vers le poumon pour une bonne oxygénation. Les gonflements dans les jambes sont symétriques, mais ils rendent la peau cyanotique (bleuâtre) et un peu rouge.

• Réduction de la Pression Onkotique du Capillaire (Poc). Tout ce qui réduit le niveau de protéines dans le sang fait diminuer la Poc. Les causes les plus fréquentes sont :

a. Ingestion très faible ou nulle de protéines.
b. Altération rénale (si l’altération du rein cause une grande perte de protéines plasmatiques à travers l’urine, la Poc diminue).
c. Altération hépatique (si le foie produit moins de protéines, surtout d’albumine).
d. Altérations intestinales (résultat d’une altération des lymphatiques qui recueillent le chyle intestinal).

• Accroissement de la perméabilité des capillaires sanguins. Si cette perméabilité augmente, cela signifie une plus grande quantité de liquide qui peut sortir des capillaires vers l’interstice. Cela est dû la plupart du temps à une inflammation (réaction de la microcirculation face à une lésion, une infection ou une réponse allergique, qui se manifeste par le déplacement de liquide, de leucocytes et de cytokines jusqu’au compartiment extravasculaire). Les substances libérées dans le centre inflammatoire proviennent du plasma des cellules sanguines circulantes, comme l’endothélium. Ces substances agissent sur les vaisseaux et modifient leur perméabilité et leur diamètre. On appelle cette sortie de liquide, protéines et cellules du sang jusqu’aux tissus interstitiels ou aux cavités de l’organisme exsudation.

• Problèmes de flux lymphatique.

• Autres causes.

On trouve parmi ces causes :

• Les dépôts de graisse, ce qui ce produit également en présence de peau d’orange.
• Grossesse, du fait que le fœtus comprime les vaisseaux abdominaux, par la perte de protéines dans l’urine, etc.
• Menstruation, à cause des changements hormonaux qui peuvent influencer sur les facteurs cités plus haut.

Connaître les différentes raisons de la rétention de liquide par l’organisme permet des meilleurs conseils professionnels au client et contribue de manière positive non seulement à déterminer la conséquence, mais aussi la cause de l’altération. Le traitement peut se compléter par la stimulation des points de réflexologie podale ou organes de référence liés au gonflement. Pour pallier à un lymphœdème consécutif à des dépôts de graisse, par exemple, il est possible de réaliser une application de AUTOMATIC VITALTERM sur les parties du corps où la peau d’orange est présente avant de procéder à l’élimination des toxines avec AUTOMATIC VITALTERM. Un autre exemple consiste à traiter la zone rénale, le point d’acupuncture réflexe ou de réflexologie podale chez les personnes qui présentent une réduction de la pression onkotique du capillaire, avec pour but la régularisation du métabolisme altéré. Pour obtenir les meilleurs résultats, et donc le plus grand succès du traitement, il faut adapter le traitement de manière personnalisée, selon ces critères.

Traitement des boursouflures

Les boursouflures sont provoquées par l’obstruction du flux lymphatique et l’accumulation excessive de lymphe. Ce type de gonflement vient d’une altération de l’élimination des toxines, et peut avoir différentes causes :


1. Déficience fonctionnelle : non-fonctionnement du système de vaisseaux lymphatiques. C’est le cas des :
• Spasmes des angions lymphatiques
• Paralysies des lymphangions
• Accroissement de la perméabilité des vaisseaux lymphatiques
• Valvules non fonctionnelles ou peu actives

2. Déficience organique que l’on peut trouver dans :
• Les canaux prélymphatiques, parfois bloqués par une accumulation de fibrine.
• Les filaments de fixation des capillaires lymphatiques.
• Les grands troncs, vaisseaux et ganglions lymphatiques, qui peuvent être blessés, sténosés ou bouchés.

La stase veineuse se produit essentiellement dans les extrémités. On débute donc le traitement par cette zone, pour ensuite l’étendre éventuellement à tout le corps.

AUTOMATIC VITALTERM exerce un effet décongestionnant et drainant dans le traitement de la stase veineuse (voir Traitement d’élimination des toxines). Pour les personnes souffrant fréquemment de ces troubles, on recommande cette application, ainsi qu’un massage général quotidien, bénéfique à l’état général circulatoire et aux mécanismes d’échange à niveau tissulaire.

Les besoins cutanés du traitement avec AUTOMATIC VITALTERM consistent à favoriser la circulation veineuse et lymphatique de retour et à empêcher la stase sanguine et la formation de boursouflures. Une étude préalable du client doit être réalisée par rapport au protocole de traitement des boursouflures. Celles-ci surviennent lorsque l’équilibre des forces qui permet l’échange entre les capillaires et l’interstice est rompu. Les causes peuvent être variées : altérations cardiaques, de la circulation veineuse, rénales, hépatiques, intestinales, du système lymphatique (lymphœdèmes), et requièrent un diagnostic et un traitement médical. Dans certains cas, les dérèglements des hormones féminines, la grossesse ou la peau d’orange sont à l’origine du gonflement, pour lequel on peut suivre un traitement esthétique sous surveillance médicale. Les retours veineux et lymphatique sont activés par l’application de l’élimination des toxines avec AUTOMATIC VITALTERM.

Traitement d’élimination des toxines en conséquence de l’extraction de ganglions lymphatiques dans des zones précises du corps (bras...)

Le traitement d’ELIMINATION DES TOXINES avec AUTOMATIC VITALTERM est fortement indiqué pour les personnes qui présentent des gonflements consécutifs à une extraction des ganglions lymphatiques axillaires. Cette affection est répandue chez les femmes ayant été opérées du sein pour des néoformations. En plus de provoquer une sensation de malaise et de lourdeur, le gonflement peut restreindre la qualité de vie des personnes affectées. La technique AUTOMATIC VITALTERM sous forme d’élimination des toxines des extrémités supérieures constitue un bon traitement.


Protocole de traitement commun

Le protocole de traitement d’élimination des toxines en conséquence de l’extraction de ganglions lymphatiques sur des zones précises du corps (bras...), est le même que pour les œdèmes, lymphœdèmes ou stases veineuses superficielles. Les soins esthétiques effectués en priorité sont l’élimination des toxines avec AUTOMATIC VITALTERM, mais on peut y ajouter des massages centripètes avec manœuvres de pompage et de friction, la pressothérapie, les électrostimulateurs séquentiels et les bandages imprégnés de liquides de refroidissement qui diminuent la température au contact de la peau et provoquent la vasoconstriction.

Le traitement des altérations lymphatiques et circulatoires peut être généralisé ou localisé. Dans le traitement des altérations localisées, on situe les plaques actives et passives de manière à stimuler le trajet circulatoire et lymphatique. Il faut avant tout localiser ces points et situer les plaques de telle sorte que le passage du courant stimule la direction de retour. La plaque active doit se placer sur la zone de commencement du problème (normalement la zone la plus distale), et la plaque passive se place près des ganglions lymphatiques ou des organes excrétoires. Il faut garder à l’esprit le fait que le courant circule toujours de la plaque active (qui émet le courant) à la plaque passive (qui reçoit le courant).

Traitement d’élimination des toxines dans les extrémités inférieures

Plaque active : sur la plante du pied ou sur la partie interne de la cheville.
Plaque passive :

OPTIONS
• Dans la région rénale (pour la réduction du filtrage de l’urine, un meilleur fonctionnement du rein et une diurèse plus active).
• Dans la région ovarienne (pour la stimulation des toxines dans les points d’élimination du bas de l’abdomen).
• Dans la région inguinale (zone du muscle abducteur, pour la désobstruction des ganglions lymphatiques inguinaux).


Traitement d’élimination des dans les extrémités supérieures

Pour les traitements d’élimination des toxines des extrémités supérieures, la plaque active se situe sur la paume de la main (ou dans la partie inférieure de l’avant-bras, près du poignet) et la plaque passive dans la région interne de l’avant-bras (à proximité des ganglions lymphatiques axillaires).

Si l’on observe une adaptation incorrecte de la plaque active sur le membre, on doit alors remplacer la gaine bleue protectrice de la plaque active par d’autres gaines de gel, ce qui permet l’adaptation totale du courant à la surface de traitement.

La fréquence de traitement est de 2 à 3 séances hebdomadaires, avec un total de 5 à 25 séances en fonction de la chronicité de la rétention. Chaque séance dure une demi-heure. Le traitement dure plus longtemps avec ce type de traitement car on applique les plaques sous forme distale. La puissance d’application est moyenne (50) ou moyenne à haute avec les gaines de gel (80-90), puisque la sensation thermique diminue alors. Il est conseillé de suivre une séance d’entretien tous les mois une fois le traitement terminé.

L’appareil de traitement doit disposer d’au moins deux paires de plaques actives (modèle AUTOMATIC VITALTERM 2000) pour pouvoir réaliser un traitement d’élimination des toxines simultané des deux extrémités.

Traitement d’élimination des toxines avec AUTOMATIC VITALTERM


Kinésithérapie esthétique