Utilizamos cookies propias y de terceros para realizar labores analíticas y mostrarle publicidad relacionada con sus hábitos de navegación. Al continuar navegando aceptas nuestra Política de Cookies.

Traitement des cernes

Les cernes sont l’hyperpigmentation du délicat tissu cutané qui entoure l’oeil. L’apparition des cernes est due à une accumulation de pigments sanguins sur la zone oculaire à cause d’une circulation déficiente. Différents facteurs peuvent modifier la tonicité des canaux sanguins et lymphatiques, qui se créent de manière réflexe selon la sensibilité de chaque personne, en produisant cette hyperpigmentation. Ce tissu, très fin, peut se pigmenter face à divers stimuli externes. Les cernes que l’on rencontre le plus souvent sont les cernes de fatigue et de stress profond. Lorsque nous forçons notre organisme plus qu’il ne se doit et que nous ne nous reposons pas assez, notre regard prend un teint foncé ou gris. Il s’agit de cernes de fatigue.

Certaines personnes, par leurs caractéristiques génétiques (l’hérédité), développent un tissu infra-orbiculaire beaucoup plus hyperpigmenté et obscur que le reste de la peau. Il s’agit de crèmes génétiques. Dans ce cas, il est impossible de régler totalement le problème car il provient d’une cause
génétique. Cependant, l’atténuation des cernes est très significative avec le traitement AUTOMATIC VITALTERM et justifie la réalisation du traitement.

Dans les deux cas, le Système AUTOMATIC VITALTERM est recommandé comme soutien.

Dans le traitement des cernes, on cherche à améliorer le teint et la couleur de la peau sur le contour des yeux. Il faut pour cela réaliser un traitement AUTOMATIC VITALTERM sur le visage en utilisant un produit dépigmentant ou, si on le considère trop agressif à cause de la proximité avec l’oeil, un produit cosmétique hydratant ou nutritif. Lorsque les cernes sont temporaires on peut les améliorer avec des gels qui contiennent des substances astringentes qui tonifient les petits vaisseaux capillaires et améliorent la circulation sanguine.

La plaque passive se situe entre les omoplates et doit rester bien fixée au corps à tout moment. De manière générale, la pression exercée par le corps du client allongé sur le fauteuil suffit à assurer un contact total, mais on doit le prévenir de ne pas bouger.

L’application de l’équipement doit se réaliser sur toute la surface oculaire. La vitesse d’application doit être moyenne et toujours correspondre aux caractéristiques électriques du tissu traité (extrêmement sensible, il s’agit de la fine peau qui contourne l’oeil et de la grande concentration aqueuse de l’oeil). La sensation de chaleur est plus importante sur les zones à présence osseuse comme la pommette et la tempe. La puissance d’application doit s’adapter aux propriétés individuelles (20-25%) et doit se régler tout au long de la séance, en fonction des indications subjectives du client.

La taille des applicateurs doit correspondre à la zone de traitement sélectionnée (on sélectionne par défaut le coupleur coaxial de 33 mm de diamètre) et ne doit pas excéder la taille naturelle des traits du client. La manipulation de l’applicateur doit être plane sur la surface de la peau à tout moment, en s’adaptant aux irrégularités des traits du client. Le produit cosmétique à utiliser ne doit pas être excessivement gras et sa texture doit être agréable à pénétrer.

La fréquence de travail recommandée est de 2 à 3 séances d’environ 10 minutes (entre cinq et sept minutes sur chaque oeil) chaque semaine, un jour sur deux. Il est conseillé de réaliser entre 10 et 15 séances en fonction de la gravité du problème. On complète le traitement avec une séance d’entretien par mois.

Kinésithérapie esthétique